Interview des joueurs de l’Équipe de France de Volley Ball

Par Clémence 24 juillet 2016

Partager cet article :

IMG_7138

Antonin Rouzier et Nicolas Le Goff, attaquants au sein de l’Équipe de France de Volley-Ball

Aujourd’hui, un vieil ami m’a invité à bruncher au Château des Tourelles. Sympa. Au moment de me rendre au « buffet » (buffet 5 étoiles, jamais vu ça), je me suis retrouvée fort surprise puisque j’étais entourée de géants. Littéralement. Un vrai défilé d’hommes, tous plus grands les uns que les autres et puis sacrément carrossés, pas chétifs pour un sou. Bizarre… Pourtant, si j’avais mieux regardé autour de moi (ou lu la presse locale…), j’aurais peut-être su déceler quelques minces indices:

Je me fatigue, parfois...

Je me fatigue, parfois…

Et oui, dans le cadre de leur préparation aux J.O. de Rio, l’équipe de France de Volley-Ball séjourne au Château des Tourelles et s’entraîne à Saint-Nazaire! Après Zlatan et l’équipe de Suède, nous nous spécialisons définitivement dans les Géants (cf: Harmony). Bref, je me suis dit que l’occasion était trop belle et que je ne pouvais pas ne pas leur demander leurs impressions sur la région. Bien sûr, je n’avais aucune idée de qui était était qui et l’éventualité qu’ils me rembarrent était plausible… mais qui ne tente rien… Je me suis donc permise d’accoster deux d’entre eux en jouant franc jeu, et ça a donné quelque chose du genre: « Bonjour, je vais être honnête, je ne connais aucun d’entre vous mais je trouve ça super pour la valorisation du territoire que vous veniez vous entraîner ici. Si je peux me permettre, j’ai un petit blog qui parle des trucs un peu sympas qui se passent ici (…), ce serait super (j’ai dû le sortir 6 fois…) si vous me parliez un peu de vos impressions sur Pornichet et Saint-Nazaire. ». Et les gars, tout sourire, tout en détente, ont accepté sans broncher. Merci et bravo Les Bleus!

La Nazairienne: Comment vous appelez-vous ? (La honte…)
– Alors moi c’est Nicolas Le Goff (attaquant, apparemment)
Et moi Antonin Rouzier (attaquant aussi)

LN: Depuis quand êtes vous arrivés? (la honte… bis)
Nicolas Le Goff: On est là depuis hier, on reste ici 8 jours, en fait on termine notre préparation pour les Jeux Olympiques de Rio. Le 1er août, on décolle là-bas.

LN: Vous connaissiez déjà un peu la région?
Nicolas Le Goff: Oui puisque nous sommes déjà venus ici l’année dernière pour préparer les championnats d’Europe. (Alors là le sentiment de honte n’existait même plus, je crois que passé un certain stade, tu te dis que tu n’as plus rien à perdre…)
Antonin Rouzier: Ils nous avaient bien accueillis donc nous sommes revenus! Et j’ai récupéré la chambre de Zlatan!

LN: En quoi Pornichet et Saint-Nazaire sont propices à l’entraînement?
Nicolas Le Goff: Déjà, il y a le club de volley de Saint-Nazaire (SNVBA) qui met tout en oeuvre pour qu’on soit bien accueillis, qui nous met à disposition un beau gymnase, La Soucoupe (Il a vraiment dit ça!). Le cadre aussi est vraiment bien!
Antonin Rouzier: Oui, le cadre est idyllique.Quand on est pas à l’entraînement, on peut profiter un peu, ça nous vide la tête, tout est réuni pour qu’on se sente bien.

LN: Malgré les entraînements, vous arrivez un peu à profiter de la région?
Antonin Rouzier: Ceux qui jouent à Pokemon Go, ils font un peu le tour de la ville! (En plus les gars ont de l’humour). Nous on essaye de profiter de ce que propose l’hôtel parce que c’est vraiment un cadre parfait. Pour la récupération, on a la thalasso qui est derrière, on a les bains froids a disposition, on est très bien reçus…
Nicolas Le Goff: C’est vrai que là on a deux entraînements par jour, un le matin, un l’après-midi, donc on préfère se reposer entre les coupures, être un peu au calme… Mais si on a une journée de repos, on en profite bien sûr pour se balader.

LN: Donc Pornichet, vous appréciez un max mais qu’en est-il de Saint-Nazaire?
Nicolas Le Goff: Déjà l’année dernière ça nous avait beaucoup plu. En plus on était arrivés en septembre et on avait eu une semaine où il avait fait beau, on avait bien profité de la côte, du littoral. Nous on trouve ça sympa, c’est une station balnéaire, il y a tout!
Antonin Rouzier: Parfaitement d’accord, il y a tout ici!

LN: Pour s’entraîner comme des champions, il y’a tout ce qu’il faut au niveau infrastructures?
Antonin Rouzier: En ce qui concerne notre discipline, le volley-ball, tout est nickel.

LN: Si vous ne repartez que lundi prochain, peut-être a-t-on une chance de vous croiser au festival des Escales?
Nicolas Le Goff: On va beaucoup s’entraîner cette semaine mais dimanche nous serons en repos alors pourquoi pas...
Antonin Rouzier: Oui quand on est en phase d’entraînement on ne sort pas, mais si on a l’occasion, pourquoi pas, oui!

LN: vous seriez prêts à revenir dans la région juste pour y passer vos vacances?
Nicolas Le Goff: Franchement, c’est un endroit où je pourrais revenir sans problème!
Antonin Rouzier: Oui pourquoi pas, l’année dernière on avait fait du paddle le long de la côte, c’était bien…
Nicolas Le Goff: L’endroit est joli, ce ne serait absolument pas désagréable de passer des vacances ici!

Fin de l’interview

Ils ont été tellement sympas qu’ils ont accepté que je les prenne en photos. 2 fois. Parce que la première fois j’étais à contre-jour… Bref, moi qui ne suis pas du tout calée sport, j’ai bien envie de suivre ces Bleus là, parce que derrière les performances sportives,  il y a aussi l’attitude. Et la leur a été définitivement CLASSE. MERCI!

IMG_7136-768x576

Bonus/la question censurée:

LN: Combien vous mesurez? (Je me suis maudite tellement c’est niais mais les avoir en face est réellement impressionnant pour ma défense)
Nicolas Le Goff: 2,05 mètres
Antonin Rouzier: 2,01 mètres

IMG_7133

Le Château des Tourelles, nouveau fief des champions

 

Partager cet article :

Autres publications

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *